Nos solutions
Chef d'entreprise
Garantie Sociale du Chef d'entreprise
Illustration Garantie Sociale du Chef d'entreprise
L'assurance chômage des chefs et dirigeants d’entreprise.

​A qui s’adresse-t’elle ?

  • Au dirigeant mandataire social assimilé salarié (sans contrat de travail)
    • dans les SA : Président Directeur Général, Directeur Général, Directeur Général délégué (administrateur ou non administrateur), Membre du directoire,
    • dans les SAS : Président, dirigeant désigné dans les statuts,
    • dans les SARL : Gérant minoritaire ou égalitaire.

  • Au dirigeant non salarié
    • dans les SARL : Gérant majoritaire ou Gérant associé d’EURL,
    • dans les autres formes juridiques d’entreprise : chef d’entreprise en nom personnel, artisan (inscrit au seul Répertoire des Métiers), commerçant, dirigeant de SNC, de Société en Commandite...

L’entreprise doit être adhérente à une organisation patronale : MEDEF, CGPME ou UPA.


L’offre GSC c’est :

Une garantie indispensable 
  • Elle couvre le chef d’entreprise qu’il soit dirigeant, mandataire social salarié ou non salarié, quel que soit le cas subi de perte d’emploi et notamment la révocation ou la non reconduction de mandat.
  • Des indemnités chômage versées pendant 12 mois (avec une prolongation possible de 6 mois ou 12 mois avec les options 18 mois ou 24 mois).

Des services exclusifs
  • L’assistance emploi, un programme complet d’aide au retour à l’emploi avec :

    • Un accompagnement professionnel de longue durée (de 12 à 18 mois selon l’âge du bénéficiaire). 
    • Une méthodologie intégrant un diagnostic-bilan, la formation aux techniques de recherche d’emploi…
    • Le financement de la retraite pendant la période sans emploi : pour les mandataires salariés, le remboursement de l’acquisition des point retraite AGIRC/ARRCO sur 12 mois maximum, ou pour les dirigeants non salariés, le remboursement d’un an de cotisation à l’assurance vieillesse volontaire dès la radiation du Régime Social des Indépendants.


    Une offre spécifique Créateurs
    Une protection forfaitaire pour le créateur d’entreprise et le repreneur.

    Un cadre fiscal avantageux
    • Pour les dirigeants salariés : les cotisations sont une charge déductible des résultats de l’entreprise (art. 82 et 39 CGI).
    • Pour les dirigeants non salariés : les cotisations sont en partie déductibles du résultat imposable (loi Madelin).