​​​​​​​​

Actualités
Illustration On débranche : et si on parlait le langage de nos régions ?
20/12/2018

On débranche : et si on parlait le langage de nos régions ?

​​​" Ce soir, on part en riboule ! " "chocolatine", "crayon à bois", "poche", "Allez, adishatz"... C'est un fait, on ne parle pas de la même manière selon que l'on se situe à Lille, Dijon, Poitiers, Bordeaux, Marseille ou Strasbourg et chaque région ou presque a des expressions qui lui sont propres.

Alors, pour cette fin d'année, nous avons décidé de vous souhaiter un «joyeux noël» ou une "bonne année" dans votre langue régionale.

C'est parti !

  • Joyeux Noël en pays "Ch'ti" : Joyeux Noé à tertous !

Dans le Nord de la France, on rivalise d'expressions à l'occasion des fêtes de fin d'année. Il est ainsi fréquent d'entendre «Joyeux Noé» mais aussi «boène énée», «boinne énée» ou encore «boinne inée» le soir du 31 décembre. Notons qu'en ch'ti, la «bonne année !» sera suivie de «à tertous».

  • Joyeux Noël en Breton : Nedeleg Laouen !

En Bretagne, il existe de nombreuses expressions pour souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année. À Noël, on s'échange des «nedeleg laouen», l'équivalent en gallois de «Nadolig llawen» et de «Nadelek lowen» en cornique. Et au nouvel an ? Les Bretons ne font pas exception. Ils lancent des «Bloavezh mat» ou «Bloavezh Mad».

  • Joyeux Noël en Occitan : Bon Nadal !

La langue du sud-ouest de la France recoupe aujourd'hui six dialectes. Il est ainsi possible d'entendre au Nouvel an diverses expressions. Notons « Bon nadau » en gascon et « Bona Annada ». Cette dernière peut être suivie d'un complément : «plan granada e de maitas acompanhada» autrement dit : «une bonne année fructueuse et accompagnée de bien d'autres encore».

  • Joyeux Noël en Provence : bon Nouvè et bono annado ! (bonne année)
  • Bonne année à Marseille : Bon bout d'an.

Au pays des cigales, il est courant d'entendre quelques semaines avant le changement d'année la formule «Bon bout d'an!» et « à l'an que ven», qui signifie en provençal «à l'année prochaine !».

  • Joyeux Noël en Alsace : Scheeni Wiehnachta

Les Alsaciens ne manquent pas non plus d'expressions pour se souhaiter une bonne année. Ils peuvent ainsi s'échanger «A Güata Rutsch», littéralement «bonne glisse!», pour exprimer leur désir de passer douze mois paisibles. Mais aussi, plus conventionnel «a glicklig nèi Johr» qui est notre équivalent de la «bonne année». Reste toutefois à maîtriser la prononciation !

Vous connaissez d'autres expressions ? N'hésitez pas à nous les partager

Source : Le Figaro